Vous pouvez nous contacter sur

ACTUALITE

Guerre à l’Est : Il faut dire à tous les pays qui laissent passer les groupes armés pour déstabiliser la RDC de cesser avec cette pratique. (François Hollande)

Publié le

à

Photo: Shutterstock

La situation sécuritaire qui demeure instable  dans la partie Est de la république démocratique du Congo, préoccupent au haut point l’ancien président français François Hollande, profitant de son séjour dans la province du Sud-Kivu, ce dernier n’a pas gardé sa langue dans la poche pour critiquer les pays voisins qui entretiennent des groupes armés qui visent à déstabiliser la RDC.

 

« Je pense qu'il faut le dire à tous ceux qui sont autour de la RDC qui laissent passer les groupes armés, sans parler de ceux qui les entretiennent, doivent arrêter cette pratique » a confié l’ancien président français François Hollande

 

Au sujet du déploiement de la force militaire régionale de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (EAC) sur le sol congolais, cet ancien président de la république française souhaite que cette opération soit d’une courte durée.

 

« C'est toujours très difficile d'avoir des forces extérieures. On voit bien lorsque c'est une force. S'il doit y avoir une force, elle doit être forcément internationale avec les pays qui sont les plus concernés. L'expérience que j'ai dans d'autres coins du globe, que cette force soit de courte durée » a dit François Hollande   

 

Dans la foulée, l’ex président français a pris part à la cérémonie de l'inauguration du bâtiment de l'Institut Africain de chirurgie Minimale invasive de l'hôpital de Panzi du gynécologue congolais Denis Mukwege, situé dans la province du Sud-Kivu.    

 

 

BLAISE BAYOMBO

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise