Vous pouvez nous contacter sur

ACTUALITE

Grands Lacs : Paul Kagame a-t-il l’ambition de contrôler l’Afrique centrale ? (Tribune de James Kabwe)

Publié le

à

Photo: Shutterstock


 

L’opinion publique tant  régionale qu’internationale,  se pose plusieurs questions au sujet du vrai rôle que jouerait le président rwandais Paul Kagame dans la sous-région, après une nouvelle escalade des éléments des Forces Rwandaises de Défense au Centrafrique à la demande du président centrafricain Touadéra, craignant un soulèvement populaire après avoir montré ses ambitions de changer la constitution.

 

L’homme qui dirige le Rwanda d’une main de fer depuis maintenant 22 ans présent dans toutes les organisations sous régionales et qui a su placer à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie avec Marie Mushobekwa, à la tête de l’OACI  est-il devenu le nouveau gendarme de l’Afrique centrale ? A-t-il réellement les moyens pour le devenir ? Jusqu’où ira-t-il avec ses envies expansionnistes et quelle force obscure se cache derrière Paul Kagame?

 

Le Rwanda octroie à la défense une large partie de son budget estimé à 3,82 milliards de dollars américains présenté en juin dernier aux parlementaires. Le président rwandais, qui estimerait selon certaines indiscrétions que l’Ouganda est sa principale menace, comptait sur ses élus pour assurer un budget conséquent à son ministre de la défense, le major-général Albert Murasira.

 

A son tour, Washington étant proche allié de Kigali depuis 28 ans, est l’un de ses principaux donateurs qui fournissent des moyens conséquents à son budget de la défense. En 2021, les États-Unis ont octroyé 147 millions de dollars d’aide à la défense au Rwanda, et envisagent 145 millions pour 2023.

 

Dernièrement, Robert Menendez, président du comité des affaires étrangères du Sénat américain, avait appelé dans une lettre datée du 20 juillet  adressée au secrétaire d’État Antony Blinken à reconsidérer l’aide américaine au Rwanda au motif du bilan de Kigali en termes de droits humains, et à son soutien présumé à la rébellion du M23 en RDC.

 

L’on comprend ici que le plus grand soutien de la défense rwandaise, proviendrait des Etats-Unis, que gagnerait alors Washington avec cet appui ? Le contrôle de la sous-région avec  une nouvelle gendarme qui n’est autre que Paul Kagame ? c’est l’une des assertions qui semble répondre à cette question .

 

Comme si cela ne suffisait pas , l’ambassadeur de la RDC près la République Centrafricaine à Bangui, Esdras Kambale Bahekwa, a, dans une note verbale adressée au Président de la république, datant du 23 septembre, informé d’un encerclement de la RDC par le Rwanda à partir de la RCA, sous couvert de l’accord de défense signé entre le deux pays. Accordant ainsi le déploiement des militaires Rwandais sur l’étendue du territoire centrafricain, affectés non seulement dans la capitale mais aussi le long de la frontière avec la RDC.

 

 L’ambassadeur note que lors de la relève, des militaires rwandais rentrés au pays reviennent en RCA en qualité d’investisseurs, ils sont en réalité  des réservistes.

 

Après plusieurs dénonciations des autorités de la RDC sur la énième agression de la RDC par le Rwanda, et son soutien au M23, la présence de son armée de manière permanente et de manière déguisée au pays de Touadera constitue-t-elle une nouvelle menace pour la RDC ou pour l’Ouganda ?

Une question importante … et même capitale .

James Kabwe

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise