Vous pouvez nous contacter sur

POLITIQUE

Conseil de Sécurité de l’ONU : la France se joint à la RDC pour demander le retrait des troupes Rebelles du M23 de la cité de Bunagana.

Publié le

à

Photo: Shutterstock


Lors de la réunion du conseil de sécurité des Nations-Unies qui a eu lieu  mercredi 26 octobre 2022 en son siège, l’ambassadeur permanent de la République Démocratique du Congo auprès des Nations-Unies, Georges Nzongola a réitéré la position  de son pays, celle de demander   un retrait sans conditions des troupes Rwandaises et des Rebelles du M23 de Bunagana et d’autres parties du territoire de Rutshuru.

 

Georges Nzongola a par ailleurs rappelé au  conseil de Sécurité de s’assurer que chaque pays des Grands lacs règle ses différents problèmes  avec ses propres rebelles. Il a aussi rejeté les allégations du Rwanda, qui accuse la RDC de collaborer avec les FDLR.

 

Même son de cloche du côté de la France qui  à travers sa  représentante permanente adjointe auprès des Nations Unies Nathalie Broad Hurst se joint à la République Démocratique du  Congo pour demander une nouvelle fois le retrait du M23 de toutes les localités occupées et à la coopération pour mettre un terme à l’action des groupes armés, y compris des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

 

« Kinshasa attend beaucoup de la communauté internationale en général et du conseil de sécurité des Nations-unies en particulier. S’adressant à l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre dernier, Félix Tshisekedi avait décliné les attentes de son pays à savoir: rendre effectifs le retrait immédiat du M23 des localités occupées » a-t-elle dit

 

Avant d’ajouter :

 

«Le retour des déplacés congolais de ces localités à leurs domiciles et la cessation sans condition du soutien de l’armée rwandaise à ce groupe terroriste, selon l’esprit et la lettre de la feuille de route de Luanda convenue entre la RDC et le Rwanda, ainsi que des déclarations successives du Conseil de sécurité de l’ONU, du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA, de la Communauté d’Afrique de l’Est, CAE, et de la Communauté pour le Développement de l’Afrique australe, SADC » Fait savoir, Représentante permanente Nathalie Broad Hurst.

 

En outre, la représentante permanente de la France aux Nations-Unis a plaidé pour le dialogue franc entre les États de la région, le tout pour que les engagements pris produisent des résultats escomptés, avant  d’évoquer  la feuille de route du Luanda et particulièrement la réunion organisée, en septembre, à New York sous l’égide du Président de la République française Emmanuel Macron.

 

Jael Ngalula

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1 0 1 1 1 1