Vous pouvez nous contacter sur

ACTUALITE

Guerre à l’Est : «Si le Rwanda ne reconnaissait pas sa responsabilité, il ne se serait jamais engagé que ce soit à Nairobi, que ce soit à New-York, autour du président Macron a porté la voix du M23 (Patrick Muyaya)

Publié le

à

Photo: Shutterstock

Le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et des Médias Patrick Muyaya Katembwe, Intervenant sur France 24, dans la soirée du mercredi 23 novembre, afin de discuter de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans l’Est de la République démocratique du Congo, a fustigé l’attitude du Rwanda qui continue de soutenir activement les terroristes du M23.

 

Pour Patrick Muyaya, à ce jour toutes les preuves à conviction démontrent et prouvent à suffisance que c’est l’armée rwandaise qui opère sur le sol congolais et se cache derrière le M23

 

 

« Si le Rwanda ne reconnaissait pas sa responsabilité, il ne se serait jamais engagé que ce soit à Nairobi, que ce soit à New-York, autour du président Macron a porté la voix du M23, à s’engager pour au M23 d’arrêter. Aujourd’hui il ne faut plus passer par le dos de la cuillère, il est établi que c’est l’armée rwandaise qui opère derrière le M23, il y a un rapport d’experts des Nations unies qui l’atteste, il y a le département du gouvernement américain qui en parle de manière claire et tous les services de renseignement étrangers sont au courant et savent que le Rwanda est derrière le M23, qui est aujourd’hui diplomatiquement isolé », a-t-il déclaré.

 

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a affirmé qu’il n’y aura pas d’autres choix que de souscrire à un schéma qui est communément convenu car il faudra regarder le mini-sommet réunissait à la fois toutes les initiatives de paix. Ceci engage une dizaine de chefs d’État qui sont réunis dans le cadre de la des pays des grands lacs (CIRGL), ou dans le cadre de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC).

 

« Il est important que cela soit respecté pour que finalement nous puissions nous assurer que nos compatriotes qui sont déplacés puissent avoir bénéficié de l’assistance humanitaire et puissent retourner chez eux, parce que c’est là la phase la plus dramatique de cette aventure de M23 », a-t-il renchéri.

 

 

James Kabwe 

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise