Vous pouvez nous contacter sur

ACTUALITE

Kinshasa : Destruction du marché central de Zando, les revendeurs n'ont jamais occupé les marchés palliatifs construits par le Gouvernement provincial

Publié le

à

Photo: Shutterstock

En Janvier 2020, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila avait signé un arrêté  annonçant la fermeture du Grand Marché Central appelé communément "Zando"  pour  des travaux de réhabilitation avec les normes internationales.

 

 

De ce fait, l'exécutif avait construit trois marchés palliatifs parallèles, notamment, le mini marché d'Itaga sur l'avenue Kasa-Vubu dans la commune de Kinshasa, un autre toujours sur Itaga dans la commune de Lingwala avec 1000 étalages qui  attendent les vendeurs désireux d’occuper cet espace de vente et ensuite celui de Kabinda sur l'avenue de l'école  avec une capacité d’accueil de plus de 1200 commerçants, mais il est quasiment vide et les vendeurs ne viennent pas.

 

 

Ces marchés palliatifs avaient pour mission de permettre aux vendeurs de l'occuper afin de pouvoir laisser les marchés pirates mais fort malheureusement, ces sites n'ont jamais été occupés par les vendeurs pour la simple raison qu'ils ne sont pas habitués à vendre à cet endroit.

 

En outre, les commerçants préfèrent étaler leurs marchandises le long des avenues telles que, Bokassa, Itaga, Kasa-Vubu, Lowa, rwakading, et Kasaï empêchant ainsi la circulation des personnes et de leurs biens, créant de l'insalubrité dans la partie commerciale du centre ville de Kinshasa.

 

 

Signalons que malgré les efforts fournis par le numéro 1 de la ville de Kinshasa les vendeurs refusent catégoriquement l'occupation de ces  différents  marchés palliatifs.

 

 

Hervé Kabwatila

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise