Vous pouvez nous contacter sur

PUBLICITE

Journée Mondiale du SIDA : La région africaine reste la plus touchée par le VIH/SIDA avec 25,6 millions de personnes atteintes (OMS)

Publié le

à

Photo: Shutterstock

L’humanité entière célèbre ce jeudi 1er décembre 2022 la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA  avec comme thème «égalité  maintenant».

 

Organisée le 1er décembre  de chaque année, cette journée a pour but de sensibiliser la population  sur l’importance d'apporter  un soutien aux personnes vivant  avec  le VIH/sida et de rendre hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie à cause de cette maladie.

L’Organisation Mondiale de la Santé  renchéri en disant que la région africaine reste la plus touchée par le VIH/SIDA  avec  25,6 millions  de personnes atteintes.

A cette occasion, la directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima  a invité les citoyens du monde à lutter contre les inégalités qui freinent les progrès pour mettre fin à cette pandémie du VIH/SIDA, avec ce slogan « Égalité maintenant ».                                 

 

«Les inégalités qui perpétuent la pandémie de sida ne sont pas une fatalité. Nous pouvons y remédier », tel est l’essentiel du message lancé par ONUSIDA à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre de chaque année»  a dit la directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima 

 

Et d’ajouter :

 

«Nous pouvons mettre fin au sida – si nous mettons fin aux inégalités qui le perpétuent. À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, impliquons-nous et rappelons que lutter contre les inégalités nous bénéficiera à toutes et tous. Pour assurer la sécurité et protéger la santé de tout le monde, nous devons œuvrer pour l’égalité », a-t-elle déclaré  

 

L’organisation des Nations-Unies pour la lutte contre le VIH/SIDA précise qu’en Afrique, les jeunes femmes restent touchées de manière disproportionnée par le VIH, tandis que la couverture des programmes spécifiques reste trop faible et dans 19 pays  africains fortement touchés  par l’épidémie, les programmes de prévention combinée dédiés aux adolescentes et aux jeunes femmes sont mis en œuvre dans seulement 40 % des zones à incidence élevée du VIH. 

 

D’où la nécessité de tous à œuvrer en faveur des actions concrètes pour lutter contre les inégalités et aider à mettre fin au sida   précise cette organisation Onusienne.

 

Il s’agit entre autres :

 

•      Renforcer la disponibilité, la qualité et la conformité des services de traitement, de dépistage et de prévention du VIH afin que tout le monde y ait accès correctement.

 

•      Réformer les lois, les politiques et les pratiques pour lutter contre la stigmatisation et l’exclusion auxquelles les personnes vivant avec le VIH sont confrontées.

 

•      Assurer le partage des technologies entre les communautés et entre le Sud et le Nord pour permettre l’égalité d’accès aux meilleures découvertes scientifiques concernant le VIH.

 

•      Les communautés pourront utiliser et adapter le message « Égalité maintenant » afin de mettre en évidence les inégalités particulières auxquelles elles sont confrontées et encourager les actions nécessaires.               

 

Les données de l’ONUSIDA sur la riposte mondiale au VIH révèlent un ralentissement des progrès de la lutte contre la pandémie de VIH et une réduction des ressources disponibles  au cours des deux dernières années marquées par la COVID-19 et d’autres crises mondiales et ce recul met des millions de vies danger.

 

Pour finir, l’Organisation Mondiale de la Santé  a renchéri en disant que la région africaine reste la plus touchée par le VIH/SIDA  avec  25,6 millions  de personnes atteintes.

 

 

BLAISE BAYOMBO

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1 0 1 1 1 1