Vous pouvez nous contacter sur

JUSTICE

RDC : L’ACAJ affirme avoir eu accès à la liste des personnes corrompues par la société Glencore et pourrait la publier bientôt (Document)

Publié le

à

Photo: Shutterstock


 

 

Le président de L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) Georges Kapiamba,  à travers un communiqué de presse paru ce jour dont une copie est arrivée à la rédaction de Foxtime.cd, salue la signature de l’accord transactionnel entre le Gouvernement de la RDC  et la société GLENCORE, dans  l’optique de mettre un terme aux enquêtes menées  par  la Cellule Nationale de Renseignements Financiers (CENAREF) qui a perduré  pendant une année, pour corruption et blanchiment des capitaux.

 

Cette organisation qui milite pour les droits de l’homme en RDC, souligne que  cet  accord  intervient après celui que le Gouvernement a signé avec le Groupe Ventora et renouvelle toute son appréciation quant à l’engagement sans faille du management de la CENAREF dans la lutte contre la corruption.                        

 

«Aux termes dudit accord, la société GLENCORE s’est engagée au titre d’amande transactionnelle, à verser au Trésor Public Congolais, la somme de USD 180 millions ce, dans les cinq (5) jours suivant la signature de l’accord. L’ACAJ a eu accès à la liste des personnes physiques et morales ayant tiré profit des actes de corruption commis par GLENCORE, et se réserve le droit d’en rendre  publique» indique  l’ONG ACAJ

 

Et d’ajouter :    

 

«L’ACAJ salue  cet  accord  qui  intervient après celui que le Gouvernement a signé avec le Groupe Ventora et renouvelle toute son appréciation quant à l’engagement sans faille du management de la CENAREF dans la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, particulièrement dans le secteur minier» précise l’ACAJ

 

Par ailleurs,  le numéro un de l’ACAJ Georges Kapiamba  encourage le Gouvernement Congolais à persévérer dans la mise en œuvre de sa politique de bonne Gouvernance, dont la lutte contre la corruption constitue un pilier essentiel.

 

«Avec le développement croisement  des nouvelles technologies de l’information, la délinquance financière, prend des formes de plus en plus sophistiquées qui imposent d’incessantes mises à jour. C’est pourquoi, nous demandons au Gouvernement de ne pas lésiner sur les ressources à allouer à la CENAREF en vue d’accroitre son professionnalisme ainsi que son efficacité dans la traque mutualisée de la délinquance financière internationale» déclare le président de l’ACAJ Georges Kapiamba

 

Pour terminer, l’ACAJ appelle toutes les entreprises minières, pétrolières et forestières ayant choisi la RDC comme pays d’accueil de leurs investissements à s’engager effectivement dans la lutte contre la corruption et à inscrire toutes leurs activités dans le processus de due diligence.

 

 

BLAISE BAYOMBO

Nous sommes engagés pour la diffusion d'une information de qualité qui contribue au développement de la communauté congolaise

Aujourd'hui Hier Cette semaine Ce mois Total visiteurs En ligne
1 0 1 1 1 1